Hépatite de Rubarth

L’hépatite contagieuse canine (ou hépatite de Rubarth)

L’hépatite de Rubarth est une maladie du foie du à un adénovirus (CAV1) qui est un petit virus assez résistant dans le milieu extérieur. La maladie se rencontre surtout chez les chiots de moins de un an, non vaccinés. Elle est très contagieuse.

La transmission de la maladie de Rubarth

Elle est transmise par :

  • un contact avec des chiens ou des renards porteurs qui servent de réservoir à la maladie.
  • les parasites externes (puces, poux…).
  • le milieu extérieur contaminé par les urines.

 

Les symptômes de la maladie de Rubarth

Il existe plusieurs formes de la maladie :

  • Une forme dite suraiguë, rapidement fatale: fièvre, douleur abdominale, abattement et symptômes nerveux,
  • Une forme sévère : fièvre, ictèreou jaunisse (muqueuses de couleur jaune), vomissements, diarrhée,
  • Une forme atténuée : mêmes symptômes moins marqués, avec apparition d’yeux bleus, dus à une uvéite (inflammation de l’œil avec œdème de la cornée),
  • Une forme chronique : cirrhose(c’est à dire un stade avancé de destruction du foie) avec apparition de liquide abdominal (appelé ascite), perte de poids, atteinte rénale…

Environ 50% des animaux qui attrapent le virus développent seulement une pharyngite passant inaperçue. Mais ils sont tout de même contagieux.

Le traitement de la maladie de rubarth

Comme pour toute maladie virale, il n’y a pas de traitement spécifique.On traite en fonction des symptômes et des complications possibles.
La mortalité est importante chez les jeunes non vaccinés qui développent volontiers une forme suraiguë ou sévère.

La prévention de la maladie de rubarth

La vaccination se pratique dès l’âge de 7 semaines (en même temps que pour la maladie de Carré), et consiste en deux injections à un mois d’intervalle. Le rappel se fait tous les ans ou tous les deux ans. La vaccination est une très bonne protection.

Conclusion

Cette maladie est devenue rare grâce à la vaccination qui est très efficace.
Elle se rencontre essentiellement chez les jeunes animaux non vaccinés et peut conduire rapidement à la mort ou entraîner des séquelles graves au niveau du foie (comme une cirrhose).

Last updated by at .

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *